vendredi 22 novembre 2019

JO du 22 novembre 1920 : Médaille Militaire Gustave Fortier

JO du 22 novembre 1920 :
« Caporal d’une bravoure exceptionnelle devenue légendaire au régiment a multiplié au cours de la campagne les preuves de sa vaillance et son esprit de sacrifice, est mort pour la France le 28 octobre 1918 en entraînant ses hommes avec un entrain superbe à l’assaut des lignes ennemies, a été cité 6 fois»



lundi 28 octobre 2019

Interview de France Bleu à l'occasion de l’hommage rendu à Gustave le 28 octobre 2018 à Rethel, pour le centenaire de sa mort.

Interview de France Bleu à l'occasion de l’hommage rendu à Gustave le 28 octobre 2018 à Rethel, pour le centenaire de sa mort.
"Alain connait par coeur la vie de son grand oncle"
"Gustave est un garcon qui s'est engagé à 17 ans en faisant lui meme sa lettre d'engagement, en imitant la signature de sa maman, il a fait la somme, il a fait Verdun, jusqu'a ces dernieres batailles sur St Fergeux ou il est tombé le 28 octobre 1918"
"Il y a 4 ans, Alain découvre un trésor : 350 lettres que Gustave a écrit à sa famille pendant la guerre, comme celle-ci :"
"25 aout 1915, il est 1 heure du matin, nos chers 75 sont en train de donner une volée bien méritée aux boches, car ils ont impolis ces gars là, hier il m'ont réveillé en sursaut, ils ne se génaient plus, ils nous envoyaient des marmites en plein sur notre poste téléphonique"
"Alain lit la correspondance, cherche des documents officiels, des coupures de journaux, pour chaque évenement et évoqué par Gustave sur le Front. Cette histoire de Poilu c'est l'histoire de toute la famille, Corentin Arriere Petit Neveu :"
"On a vraiment l'impression de l'avoir connu, et je me sens aussi proche par le nom que j'ai donné à mon fils : Gustave, c'était un hommage qu'on a aussi souhaité rendre"
" Le petit Gustave, né 10 ans apres la mort du premier, une mort héroique!"
"Gustave, toujours intrépide, ce jour là a voulu prendre la place d'un camarade qui venait d'etre Papa, et donc a pris sa place pour la mission qui l'a amené a etre tué ce jour là"
"Intrépide, Aimant, Courageux, c'est comme ca qu'on décrit Gustave Fortier mort le 28 octobre 1918"



Il y a un an, le 28 octobre 2018 - 28 octobre 1918 :

Il y a un an, le 28 octobre 2018 - 28 octobre 1918 :
Passage à Vitry le François sur les trace de Gustave et Hommage a Gustave Fortier, messe a Rethel puis passage à la nécropole de Rethel, avec mon cousin Fabien Fortier, mon neveu Corentin avec son fils .. Gustave né en Mai 2018.











28 Octobre 1918, Gustave Fortier n'est plus.

28 Octobre 1918, Gustave Fortier n'est plus.
Ces presque 4 années m'ont fait découvrir un garçon hors du commun, finalement comme surement beaucoup d'autres pendant cette horrible période, mais c'est mon grand oncle et j'en suis fier et heureux d'avoir pu le faire revivre et mettre en avant sa courte vie et ainsi lui rendre hommage.
Gustave dès son plus jeune age démontre un engagement et une intelligence particulièrement développée.
Demande a aller à l'école, part aux Mousses à Brest, puis reviens et s'engage à 17 ans en rédigeant lui même la lettre d'autorisation de sa maman.
"J’ai voulu m’engager, tu m’as signé le consentement en
pleurant et malgré les larmes je suis parti "
Lettre de Gustave a son maître en 1915 :
"Je me suis engagé pour la Patrie et je fais mon devoir de bon français. Je suis fier de supporter la fatigue, malgré mes dix-sept ans et demi, comme je la supportais pour faire les 10 kilomètres qui séparaient Brazza de notre classe."
Tout au long de ses nombreuses lettres, il démontrera un amour et une émotion permanente pour sa famille :
21 décembre 1915 Lettre pleine d’émotion :
« …je voudrais que le pauvre papa soit encore en vie pour lui dire ce que c’est la que guerre et il aimerait m’entendre parler.. Je termine ma lettre en t’embrassant ainsi que toute la famille du fond du cœur, Ton Fils »
"jamais je ne pourrai rendre ce que vous m’avez fait et si c’était pas pour payer ma dette envers toi je croix que ma vie serait bien courte, je ne tarderais pas à rejoindre Papa, C’est pour toi que je pense et que je réfléchi chaque jour."



28 octobre 1918, Gustave part en mission pour la dernière fois....

28 octobre 1918, Gustave part en mission pour la dernière fois....
Gustave doit faire son travail de téléphoniste, maintenir les liaisons, toujours autant intrépide et courageux, il décide ce jour de remplacer un camarade qui vient d’être papa (rapporté par des camarades); il se lance avec ses hommes pour effectuer cette ultime mission sur la côte de Grimpechat et le bas de la cote 156 ou il fut tué...
Gustave est donc tué ce 28 octobre 1918 après 3 ans et demi de guerre à l'âge de 20 ans.
"Caporal d'une bravoure exceptionnelle devenue légendaire au régiment, a multiplié au cours de la campagne les preuves de sa vaillance et son esprit de sacrifice, est mort pour la France le 28 octobre 1918 en entraînant ses hommes avec un entrain superbe à l'assaut des lignes ennemies, a été cité 6 fois"




dimanche 27 octobre 2019

Les derniers jours de Gustave..


27 octobre 1918 : La bataille fait rage, la "cote 156" va être un point de résistance important, vers 3H30 le 1er Bataillon de Gustave se porte au sud de la maison du Garde. Dès la pointe du jour, les 2 compagnies de gauche du 3e bataillon se porte en avant en liaison avec le 3e Bis de Zouaves, nettoient les bois 23.23 et 23.21 et occupent la route jusqu'au point 27.22. 10 prisonniers sont fait au cours de cette action; mais la progression sur les glacis de Grimpechat balayés par des feux très nourris de mitrailleuses est extrêmement difficile.
Le 3e bataillon parvient péniblement vers le soir à la lisière nord du bois au nord du signal de Grimpechat et s'y installe.